Solutions pour la capitale : Naina Andriantsitohaina poursuit les échanges avec les habitants

Le candidat Naina Andriantsitohaina poursuit les échanges avec les habitants de la Ville des mille dans l’objectif de recueillir les avis des uns et des autres. Samedi, il a accordé une attention particulière aux personnes âgées et aux natifs des provinces demeurant dans la capitale .

Le candidat à la mairie d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina, poursuit ses rencontres avec les habitants de la capitale. Le prétendant à la magistrature de la ville d’Antanana­rivo a une fois de plus démontré qu’il est à l’écoute de tous, peu importe leur couche sociale ou classe d’âge, ou leur origine.

Samedi au Kianja maitso d’Analamahitsy, il a prêté une oreille attentive aux représentants des personnes âgées issues des six arrondissements d’Antananarivo. Se sentant rassurées par la présence de ce candidat qui se présentait comme un fils à l’écoute de ses parents, ces “Zokiolona” n’ont pas hésité à confier leurs soucis à Naina Andriantsitohaina.

Se trouvant dans la majorité des cas dans l’incapacité de travailler, ces aînés de la capitale ont du mal à subvenir à leurs besoins habituels.  Ils ont ainsi demandé à ce candidat de leur apporter de l’aide leur permettant de créer une activité de subsistance. Par ailleurs, ces gens du troisième âge ont également exprimé leur souhait d’une assistance médicale gratuite, ainsi que de la réduction des frais pour les déplacements en bus. Pour cause, la présentation des « karatra maitso », un papier devant faciliter leur accès à certains services publics tels que le transport, semble ne plus avoir d’effet depuis quelques années.

Pour sa part, le candidat Naina Andriantsitohaina a pris note de ces demandes. Il a également souligné que la restauration des valeurs traditionnelles dont le respect mutuel entre père et fils, fait partie de ses priorités. « Il est temps que les personnes âgées obtiennent à nouveau leur place d’antan. Comme tous les autres citoyens, elles doivent avoir ce dont elles ont besoin pour pouvoir bien vivre  au sein de la société », a-t-il déclaré.

Rencontre avec les représentants des régions

Dans la même foulée, le candidat Naina Andriantsi­to­haina a également pu rencontrer les natifs des 22 ré­gions à Antani­mena. L’occa­sion pour ces derniers d’apporter leur soutien au candidat, mais aussi de présenter leurs doléances et quelques propositions pour la concrétisation du projet « Antana­na­rivo tanànantsika ». A noter que bon nombre d’entre eux habitent dans la capitale. A travers cette rencontre avec les représentants des ré­gions, le candidat de l’IRK, Naina Andrian­tsito­­haina, entend faire participer tous les Malgaches au développement de la capitale. Il prône ainsi l’ouverture et le rassemblement.

Lors de la rencontre, plusieurs points ont été abordés, notamment l’assainissement de la capitale à travers l’amélioration des conditions des travailleurs au sein de la RF2, la mise en place d’un standard de services pour faciliter la délivrance de certains documents grâce au recensement de la population et la mise en place du système d’empreinte digitale, mais également de l’adhésion de la ville à l’agence d’urbanisme du Grand Tana. En effet, Antananarivo n’a pas encore signé l’accord, contrairement aux 37 communes avoisinantes.

Du reste, le candidat n°4 a lancé un appel à l’égard des jeunes qui composent la majorité des habitants du pays, pour que ces derniers prennent leur responsabilité. « La capitale a besoin de changement, de développement, de propreté et de sécurité », a-t-il fait savoir.

Du reste, le candidat n°4 a lancé un appel à l’égard des jeunes qui composent la majorité des habitants du pays, pour que ces derniers prennent leur responsabilité. « La capitale a besoin de changement, de développement, de propreté et de sécurité », a-t-il fait savoir.

Le chef de la diplomatie malgache sera le candidat de l’IRD à Antananarivo

Surprise ! La plateforme IRD dévoile le nom de son candidat à la mairie d’Antananarivo. Il s’agit de Naina Andriantsitohaina, l’actuel ministre des Affaires étrangères. L’annonce a été faite cet après-midi à Soarano devant la presse, les élus et ténors des partis issus de la plateforme IRD. « Je suis prêt aujourd’hui à être le maire d’Antananarivo », déclare-t-il dans son discours après avoir cité les maux qui minent la capitale en ce moment. « C’est cette ville qui m’a fait de ce que je suis actuellement. Je suis l’un de ses fils. La capitale devrait être propre et moderne » enchaîne le candidat avant de citer ses « velirano ».  

La candidature de Naina Andriantsitohaina est en quelque sorte une surprise pour de nombreux observateurs. Personnes n’attendaient son ambition de briguer la mairie d’Antananarivo. Depuis l’annonce de la date des élections municipales, plusieurs noms sortaient du lot du côté des partis au pouvoir. Mais pour faire face à Marc Ravalomanana, la plateforme IRD a choisi ce chef d’entreprise. « C’est la personne qui est capable d’anéantir la popularité de Ravalomanana déjà ternie par le bilan négatif de son épouse à la tête de la magistrature de la capitale », confie un observateur de la vie politique du pays.

Naina Andriantsitohaina est très connu surtout dans le monde des affaires. Il se trouve à la tête d’un groupe de sociétés opérant dans diverses activités comme l’imprimerie, les produits chimiques, la banque, et les médias. Il a occupé le poste de président du Syndicat des industries de Madagascar (SIM), et du groupement des entreprises de Madagascar (GEM). Entre 2002 et 2004, il était conseiller du Premier ministre Jacques Sylla. Mais il a décidé d’éviter de s’engager trop ouvertement en politique.

Lors de la dernière présidentielle de 2018, Naina Andriantsitohaina a choisi de se ranger du côté de Andry Rajoelina. Le capitaine d’industrie a soutenu ouvertement le candidat du parti TGV Andry Rajoelina.  Il est promu par la suite ministre des Affaires étrangères du premier gouvernement de Christian Ntsay sous l’ère Rajoelina. Il va affronter maintenant les urnes dans la capitale.